SUICIDAL TENDENCIES: STill cyco punk after all these years

Crossover, USA (The Orchard, 2018) – Sortie le 7 septembre 2018

Pratiquement deux ans jour pour jour après la sortie de l’excellent World gone mad, Suicidal Tendencies revient avec STill cyco punk after all these years. ST en majuscule, détail qui a son importance. Pourquoi? Parce que si, à l’évidence, il s’agit d’un clin d’oeil aux initiales du groupe de Mike Muir, et que le mot en entier – « still » signifie « toujours » ou « encore » – le reste, en minuscules – « ill » donc – signifie « malade ». Alors le groupe est-il toujours cyco punk après toutes ces années ou au contraire ST est il malade, découragé de ce genre? Faut dire qu’avec les nombreux changements de line-up – Muir reste le seul membre originel du combo californien de Venice – ce ne serait guère étonnant. Une seule solution, cependant, pour trouver la réponse: écouter cet album. Et dès l’introductif I love destruction, le message est clair: le skate punk, ou plus simplement crossover des Américains fait mouche. On sent même une certaine joie et un vrai plaisir à se retrouver. Chacun des musiciens à son espace d’expression, à l’instar de Dave Lombardo qui se lâche littéralement sur All kinda crazy dès que son tour est annoncé. Lost my brain… once again fait évidemment référence à l’album que Mike Muir a enregistré sous le patronyme de Cyco Miko en 1996. Et là, je me dis (les fans de longue date, que je ne suis pas, auront vite fait le lien): « oui mais… attends, y a un truc ». Et en effet, ce STill cyco punk ressemble à s’y méprendre à un réenregistrement dudit Lost my brain, l’ordonnancement des titres variant quelque peu. Seul Sippin’ from the insanitea ne figure pas sur l’album de 1996. Alors si ST est en forme, j’en reviens à ma question: doit-on traduire le titre de cet album par « toujours en forme » ou « ST malade »?

Laisser un commentaire