BURNT UNMBER: Petroleum

France, Rock (autoproduction, 2021)

C’est en 2018 que naît Burnt Umber. Après avoir consolidé le groupe, ses deux fondateurs, la chanteuse Abby et la batteur J-War, s’attaquent à la réalisation de ce Petroleum, un premier album aux sonorités variées. Puisant dans un rock énergique, saccadé voire même parfois syncopé, les guitares proposent des plans aussi saturés qu’aériens. La tessiture de la voix d’Abby lui permet de couvrir une large palette d’émotions, de la puissance à la douceur – même si, vous me connaissez, l’anglais reste encore à travailler, plus dans l’articulation (pas toujours compréhensible sur les moments les plus durs) que dans l’accent d’ailleurs… Les titres – dont une reprise de Calling you, popularisée par le succès du film Bagdad café, qui interpelle par ses aspects autant respectueux qu’explorateurs de l’original – proposent une palette rock riche et diversifiée. Un ensemble qui interpelle, attire l’oreille et fait taper du pied. Mais, car il y en a un, malgré toute la bonne volonté et la qualité indéniable des compostions et de l’interprétation, il manque cette étincelle qui me ferait vibrer vraiment, ce petit truc qui viendrait me chercher pour ne plus me lâcher. Attention: c’est bien foutu et bien écrit, seulement, il manque ce quelque chose qui fait qu’un groupe se distingue. Travailler avec un producteur pourrait sans doute, à l’avenir, permettre à Burnt Umber de trouver sa véritable identité, sonore sinon musicale.

CONCOURS METAL EYES: LES RESULTATS

Eh bien, voici, c’est fait!

Le concours initié pour trouver un nom à la mascotte de Metal Eyes vous a fait cogiter.

Participer à un baptême pareil fut une expérience! Les propositions faites, sérieuses ou plus loufoques, ont toutes été présentées au jury qui après délibération a choisi de retenir un nom somme toute logique dans notre univers musical.

Metal Eyes a aujourd’hui le plaisir de vous présenter:

THE ELECTRIC EYE

« The Electric Eye » – ça va faire plaisir aux fans du Priest, ça! – s’est trouvé dans un mouchoir de poche avec « Metal Eyeser » mais tous deux ont largement devancé les références mythologiques ou pâtissières proposées.

Metal Eyes remercie l’ensemble des participants pour leurs propositions et, avec la participation de Replica Promotion, Ellie Promotion et Verycords, nous avons le plaisir de vous annoncer les grands gagnants du concours.

      

C’est donc Philippe E. de Vanves (92) qui remporte le premier lot doté de 37 CD, un mug Metal Eyes, et quelques goodies sympathiques.

Le second lot est remporté par Julie N. de Darvoy (45)

Le troisième prix sera envoyé à Joss C. de Roquefort (06)

Deux destinataires surprise recevront chacun un lot de consolation pour leur participation originale.

Je tiens à remercier Roger (Replica promotion), Elodie (Ellie promotion) et Sabrina (Verycords) pour leur soutien – c’est grâce à eux que tous ces lots peuvent aujourd’hui vous être offerts! Vivement les 10 ans!

 

DEWOLFF: Wolff Pack

Pays Bas, Hard rock (Mascot, 2021)

Là, le trio batave De Wolff fait encore mieux qu’avec son déjà remarquable Tascam tapes. Wolff Pack, au visuel si 70’s qu’on ne va pas chercher plus loin où les gaillards puisent leur inspiration, est une expérience temporelle de bout en bout. Tout y passe, de l’esprit Deep Purple (Jon Lord est réincarné sur Yes you do) à celui des Bee Gees en passant par la soul de la Mowtown, au hard rock US… bref, voici un album qui, de bout en bout, se laisse écouter, fait danser et se dandiner, donne envie de ressortir les cols concordes et les pattes d’eph… Amoureux de groove et de sons vintage, foncez!

WHEEL: Resident human

Prog, Finlande (Rough trade, 2021)

Après un premier album paru en 2019 et sans doute remarqué par les amateurs de prog, les anglo-finlandais de Wheel reviennent avec Resident human, un nouveau disque aux ambitions clairement affichées. Dissipating porte très bien son nom: le titre qui ouvre cette galette nous présente une vaste palette de couleurs musicales. Pendant 12 minutes, Wheel explore le calme et la tempête avec un bonheur remarquable. Aucune fausse note ou faiblesse dans ce titre qui passe très vite. Si la suite évoque régulièrement Soen, des formations plus dures sont aussi du voyage, à l’instar d’un Katatonia plus évident que le Messugah qu’évoque dans son interview James Lascelles, chanteur et fondateur du gang. Malgré quelques influences naturelles, Wheel développe une vraie identité sonore tout au long des Hyperion, Ascend, Fugue ou le morceau titre avant de conclure avec ce Old earth, simple chanson pour piano et voix. Une très belle découverte à suivre de très près!

Kiko LOUREIRO: Open source

Metal instrumental, Brésil (Autoproduction, 2020)

Malgré son intégration remarquable et remarqué au sein d’un Megadeth en pleine forme (Dystopia a fait l’unanimité), Kiko Loureiro, l’ancien guitariste d’Angra a trouvé le temps de composer et produire (via une campagne de crowdfunding version éclair) un nouvel album instrumental. Je me livre ici à une séance de rattrapage, l’album étant sorti au mois de juillet dernier. Le guitariste se livre ici à un exercice d’un nouveau genre, puisque, comme le titre – Open source – l’indique, il compte sur la communauté métal et ou musicienne pour améliorer son oeuvre qu’il a mis à disposition du public sur le net. Onze titres qui résultent d’un travail d’orfèvre, et démontrent, si besoin était, la classe du musicien. De Overflow à Du monde (un clin d’oeil à la France?), la finesse de ses errances sur le manche ont de quoi dégoûter les guitaristes en herbe. Cependant, malgré tout, Loureiro parvient à ne jamais tomber dans le piège de la démonstration pure et dure. Loin de la technique et de la frime, la mélodie reste le maître mot de cette oeuvre riche et complète que chacun aura plaisir à découvrir encore et encore. Allez voir sur le net ce que certains morceaux sont devenus, fruits des ajouts de fans… Et même sans ces ajouts, cet album est une merveille du genre. Quand, en plus, sans rien avoir demandé, tu reçois cet album signé de la main du maître…

FIREMASTER CONVENTION – Châteauroux, du 21 au 23 février

La capitale de l’Indre, Châteauroux, accueille du 21 au 23 février une convention dédiée à l’univers du metal. Pendant 3 jours, le metalheads comme les curieux pourront assister à des conférences, des animations et des concerts. Ainsi se succèderont Black Bomb Ä, ADX – qui célèbre la sortie de son explosif nouvel album Bestial – Vulcain, Chris Holmes, l’ancien guitariste de W.A.S.P. venu avec ses Mean Men. Les conférences porteront quant à elles sur des thèmes portant sur notre pélerinage annuel qu’est le Hellfest, le développement de la scène rock et metal en France, ainsi qu’un mode d’emploi du metal animé par rien moins que Steph Buriez et Fred Leclerq.

Comme toute conventions, les visiteurs trouveront également un market, pourront voir des expos, participer à différentes animations dont un incontournable concours de air guitar.

Le programme complet est consultable sur le site de la Firemaster Convention ainsi que toutes les informations nécessaire à votre bonne organisation. Rendez-vous dès le 21 février à 10 h au Hall des Expositions de Belle-Isle – 1, avenue Daniel Bernardet à 36000 Châteauroux. Et pensez à effectuer vos réservations sur le site qui propose différentes formules: convention 1, 2 ou 3 jours, concerts 1 ou 2 jours et autres possibilités de 5 à 30 euros.

METAL EYES PREPARE LA RENTREE

D’ici quelques jours, Metal Eyes reprendra du service.

Les vacances ont été mises à profit pour améliorer le site, non pas tant dans sa présentation qui semble satisfaire nos lecteurs, mais dans son contenu.

Comme chacun pourra bientôt le constater, en plus des habituelles rubriques – chroniques, live reports et interviews – deux ou trois nouveautés sont en préparation. Et vous nous en direz des nouvelles!

D’ici nos retrouvailles, profitez bien de vos vacances et revenez, vous aussi, en pleine forme!

Rock on et… Metal up your Eyes!

MALLORY: Sonora RF part II

Rock, France (Autoproduction, 2017)

Mallory, c’est qui? Groupe parisien, Mallory est composé de Phil (chant), jay (guitares), Mat (basse) et Twist (batterie).  C’est tout ce que j’en sais…

Sonora RF part II, ça donne quoi? Rageur et furieux, Sonora RF part II raconte l’histoire d’une Américaine perdue à Paris. Ça commence avec sa déclaration: « let’s burn this place down », tout un programme… Le premier titre, chanté en anglais, laisse place à cette rage destructrice, nihiliste dans un esprit punk. Puis, Mallory entame la partie francophone de son disque, dans un esprit rock et mélancolique, inspiré par Noir Désir, parfois aussi Pink Floyd (plus musicalement que vocalement) et nous entraîne dans son sillage.  Si on peut reprocher que rien ne permette vraiment à Mallory de se démarquer (ainsi que ces paroles reportées sur la jaquette intérieure que si t’as pas une loupe ben t’arrives pas à les lire…), on appréciera cependant l’effort de construction de l’histoire, les tempi variés (une judicieuse alternance de titres rageurs, plus lents, mélancoliques…) ainsi que la production, claire, qui va à l’essentiel, de ce disque qui s’écoute aisément.

Note: 7,5/10

Concours anniversaire: les réponses

Le concours anniversaire organisé par www.metal-eyes.com est désormais clôt. Les gagnants seront prévenus directement par téléphone.

Voici les réponses aux questions:

1: Début 2017, un groupe de Metal français, présent au PMFF VI la seconde journée, a interprété en direct sur France Inter une chanson de Dalida. De quel groupe et quelle chanson s’agit-il? Réponse: Furies a interprété en direct sa version  de Mourir sur scène.

2: Combien d’autographes ai-je personnellement récupéré pour Metal Eyes au cours du PMFF VI qui s’est déroulé au Plan de Ris Orangis les 6, 7 et 8 janvier 2017 et dont www.metal-eyes.com était partenaire officiel? (petite aide: pas beaucoup). Réponse: aucun. (Je n’ai pas eu le temps!)

Question subsidiaire: Combien de CD contient le 1er prix de ce concours? (cette question  départagera les éventuels ex-aequo). Réponse: le premier lot contient 24 CD.

Merci à tous les participants ainsi qu’aux partenaires du concours: Replica promotion, AFM records, BMG, UDR, Nuclear Blast, Ellie promotion, SPV, Dooweet Agency, Sony music, qui ont fourni l’ensemble de ces lots.

Rock on et Metal up your Eyes