To Hell(fest) and back again

En route pour le Hellfest!

Du 16 au 27 juin, Metal-Eyes se met en pause histoire de couvrir au mieux et le plus largement possible les deux éditions du Hellfest.

Le webzine y sera plus que présent avec en bonus une exposition photos à l’espace presse pendant toute la durée du festival.

Le retour aux affaires sera marqué par un long report aussi complet que possible – impossible de tout couvrir avec une seule personne! – des interviews et des photos.

Tenez vous prêts, on revient très vite!

HELLFEST: Nouvelles annonces et dernière tête d’affiche dévoilée

C’est désormais officiel: Ghost sera la Tête d’affiche de la MS 1 le samedi 18 juin prochain.

Hellfest production l’a confirmé sur son site www.hellfest.fr et a apporté d’autres informations qui seront régulièrement mises à jour – parmi lesquelles le lien cashless que nous attendons. Voici son communiqué:

 

« Hellbangers ! L’attente est terminée, nous sommes heureux de vous annoncer que c’est Ghost qui se joindra à la fête le samedi 18 juin sur la Mainstage 1

Près de 11 ans après leur première date française sous la feu-Terorrizer Tent et après un spectacle mémorable en 2016, la horde de Tobias Forge revient cette fois-ci au sommet de l’affiche, pour leur unique date européenne en festival.

En plus de cette annonce de poids, une vague de nouveaux groupes se rajoutent :

  • MAINSTAGE 1: Burning Heads (Punk Rock / Ven 17) / Nitzer Ebb (Electronic Body Music / Ven 24)
  • MAINSTAGE 2: Last Temptation (Hard Rock / Sam 18)
  • WARZONE : No Turning Back (Hardcore / Ven 17) / Washington Dead Cats (Rockabilly / Sam 18) / Guilt Trip (Hardcore / Sam 25)
  • VALLEY : Messa (Doom / Sat 18) / Slomosa (Stoner / Jeu 23) / Orange Goblin (Stoner / Dim 26)
  • TEMPLE : Witchery (Blackened Thrash Metal / Ven 24)

Malheureusement, nous sommes au regret de vous annoncer l’annulation de THE DISTILLERS, SKINNY PUPPY, L7, YOUTH OF TODAY, REVEREND HORTON HEAT, HAWSER, OM, IV AND THE STRANGE BAND, MONSTER MAGNET et HJVELVIK. En espérant les revoir très vite chez nous !

Cette nouvelle annonce est aussi l’occasion de vous communiquer le Running Order qui a donné pas mal de noeux aux cerveaux de nos équipes.

Celui-ci est disponible sur deux plate-formes :

On ne va pas se mentir, ce running order risque d’encore pas mal évoluer d’ici le mois de juin, nous vous conseillons de consulter souvent notre site ou l’app officielle pour vous tenir informé des éventuels changements. En cas de nouvelles annulations / remplacements nous ferons d’autres annonces sur nos réseaux.

D’ici là on vous donne rendez-vous sur les routes de France dès demain avec le début de notre Warm-Up Tour 2022 ! »

HELLFEST : un point sur la programmation

Metal-Eyes se fait le relai du communiqué officiel du Hellfest. Des annulations et des ajouts au programme, découvrez la nouvelle affiche. D’autres info à suivre bientôt.

A NEW HOPE

Hellbangers, Vous vous en doutez, l’organisation de cette édition en ces temps quelque peu troublés ressemble parfois à un jeu de chaises musicales.
Plusieurs groupes nous ont fait part récemment de leur indisponibilité pour l’édition 2022. En effet l’organisation de certaines tournées internationales est mise à mal en raison de la situation sanitaire.C’est ainsi que nous vous annonçons l’annulation des artistes suivants pour juin prochain : The Wildhearts, Powerflo, Obituary, 3Teeth, Belzebubs, Numenorean, Of Mice & Men, Justin(e), Legion of the Damned, Hatebreed et Crowbar.En plus de l’annulation de Faith No More déjà annoncée, nous avons appris il y a quelques jours qu’une nouvelle ‘tête d’affiche’ ne pourrait pas être présente pour cette édition 2022 : Avenged Sevenfold.Malgré ces embûches sur le parcours, nous avons fait notre maximum pour trouver des solutions de remplacement pour vous garantir une affiche haute en couleur pour cette édition anniversaire et c’est ainsi que nous sommes en mesure de vous annoncer l’ajout de 32 nouveaux groupes sur le line-up 2022.

Pour commencer, nous sommes heureux de vous annoncer que GOJIRA clôturera la Mainstage 1 le premier weekend, pour leur unique date en festival européen. Quelle fierté de pouvoir placer au sommet de la plus grande scène du festival, un groupe français ! Joe, Mario, Christian & Jean-Michel, rendez-vous donc le dimanche 19 juin.

Concernant le remplaçant de Faith No More, nous avons pu le confirmer récemment mais son annonce n’interviendra que courant avril. Nous sommes allés chercher un groupe que vous attendez depuis longtemps, pour une date unique en festival européen cet été et qui aura toute sa place en tête d’affiche le samedi 18 juin sur la Mainstage 1 ! Patience donc.

S’ajoutent aussi à la fête :
● MAINSTAGES : A Day To Remember, Steve Vai, Skillet, Mammoth WVH, Ferocious Dog, The Last Internationale, Dead Heat, Fauxx, Titan, Stengah

●WARZONE : Comeback Kid, Sick Of It All, GBH, August Burns Red, Les Sherriff, Incendiary, Mordred

● VALLEY : Jerry Cantrell, Monkey3, The Vintage Caravan

● ALTAR : Obscura, Necrophobic, Memoriam, Hour of Penance, Fractal Universe

● TEMPLE : Sòlstafir, 1349, The Ruins of Beverast, Cân Bardd, Portrayal of Guilt, Lili Refrain

Pour bien préparer votre venue, nous ouvrons notre nouveau site web sur www.hellfest.fr et celui-ci s’enrichira de nouvelles informations dans les prochains jours / semaines.

A noter que les réservations des consignes ouvriront ce lundi à 18h sur notre site et que nous allons vite revenir vers vous pour le Easy Camp !

Enfin, nous ouvrons un nouvel espace d’échange entre festivaliers et fans du festival, le Discord officiel Hellfest : https://discord.com/invite/4fYNRz5QSX

On vous y attend nombreuses et nombreux pour poursuivre les discussions autour du festival. See you in Hell !

Hellfest Crew

FIREMASTER CONVENTION 2022 – « Chapter 3: Cultures that made us » – Châteauroux (36)

Une première édition en février 2020 passée juste avant le confinement (qui fut le théâtre de ce que l’on sait avoir été le dernier concert de Vulcain), une seconde édition menée en distanciel cause Covid en 2021… Alors que l’espoir d’un retour à une vie un peu plus normale revient, les responsables de la Firemaster Convention de Châteauroux annoncent avec un esprit optimiste la programmation des 3 journées de la nouvelle édition.

Celle-ci se tiendra – ouf, souvenirs frileux de février 2020 – du 29 avril au 1er mai prochain, toujours au hall des expositions de Châteauroux. Intitulée « Chapter 3: the cultures that made us » cette convention réunira pendant 3 journées musiciens, conférenciers, exposants, fans et autres autour de concerts, d’ateliers, de tables rondes et autre masterclass.

Chaque journée est divisée en 2: un premier accès de 10h à 18h30, un accès soirée. Naturellement, seuls les détenteurs de pass « Day & night » auront accès aux concerts du soir, chaque formule étant proposée à des tarifs très raisonnables (cf. billetterie)

A cheval entre festival et tables rondes, la programmation est alléchante. Les concerts? Prévoyez (toujours sous réserves, naturellement), la venue de Trust, Phil Campbell and the Bastard Sons, The Exploited, Sidilarsen, Titan, Amon Sethis, Venom Inc., Karras, Betraying The Martyrs et bien d’autres. il y en aura pour tous les goûts!

Les débats et tables rondes porteront eux sur la thématique annoncée: la culture metal, ses influences, l’imaginaire des festivals. Il y aura même des projections de film (Lords of chaos – version intégrale interdite au moins de 18 ans – et le cultissime Metal hurlant), et l’on retrouvera également avec plaisir les commerçants du metal market qui abritera disquaires et artisants divers.

Rendez-vous donc dès le 29 avril à 10h au 1, avenue Daniel Bernardet – 36000 Châteauroux.

Retrouvez toutes les info sur le site de la convention: FIREMASTER CONVENTION 3

Festival 666: les survivants

Située à 45′ au nord de Bordeaux et à 30′ de St Emilion, entre Cognac et Bordeaux, la petite ville de Cercoux (Charente Maritime, 17) accueille depuis 2018 le festival 666. Comme tous les autres évenements, ce festival s’est vu annulé l’an dernier pour les raisons que l’on connait. Mais il en faudrait plus à Victor, son jeune fondateur (19 ans) pour baisser les bras. Cercoux accueillera donc la troisième édition du festival entre le 20 et le 22 août prochains et il y aura de quoi faire: des têtes d’affiches de haute volée (No One Is Innocent, Mass Hysteria et Phil Campbell) côtoieront une vingtaine d’autres formations, principalement fançaises, et pas des moindres: Loudblast, Sidilarsen, Shâarghot, Smash Hit Control, Psykup… Une affiche riche et variée. Nous avons pu en discuter longuement avec son fondateur, Victor, qui nous dit tout de son bébé en commençant par « on a vraiment hâte de pouvoir organiser cette troisième édition. Même moi, à titre perso, j’ai hâte de pouvoir aller pogoter dans le pit et retrouver les festivaliers. »

Bien sûr, 2020 fut une année noire. Mais plutôt que de proposer un remboursement ou un report de l’affiche initialement prévue, l’organisation « a préféré ajouter une journée supplémentaire. Ainsi, les gens qui ont acheté leur billet pour 2020 entreront gratuitement sur la troisième journée« , et n’ont rien de plus à débourser pour assister à un festival plus long. Une belle initiative qui pourrait plomber le budget du festival? Non, une des fiertés de Victor est d’avoir, dès la seconde année, atteint l’équilibre, sans perte financière.

Mais comment est né le festival? « J’ai créé l’association Festival 666 en septembre 2017 alors que j’avais 15 ans, dans le but de faire notre première édition en 2018. L’idée m’est venue en allant au Hellfest, notamment celui de en 2017. Je me suis demandé comment faisaient les porteurs de projets pour créer un tel évenement. je me suis demandé ce que ça donnerait à Cercoux, bien sûr à plus petite échelle. J’ai contacté la mairie, je leur ai parlé de mon projet de festival metal et ils ont tout de suite été partants. Elle a tout de suite soutenu le projet, nous a accompagné… Notre passion du metal, ça peut faire peur – les clichés… En septembre 2017, je suis allé voir Nico de Tagada Jones, après un concert à Angoulême. Je lui ai proposé d’être la première tête d’affiche de mon premier festival. L’idée lui a plu, aider un petit jeune qui se lance lui pas plu. Il m’a proposé deux autres groupes et on a pu faire notre première édition en 2018. »

L’annulation de 2020 n’a pas pour autant inquiété l’organisation: « quand on a reporté le festival, on avait pas avancé de fonds. En plus, on n’est que des bénévoles, il n’y a pas de salaires à payer. Le réel enjeu, c’est qu’on est en pleine période de pérennisation, de consolidation du festival, et l’enjeu c’est de faire en sorte que les festivaliers se souviennent de nous. »

Et pou cela, rien de tel qu’un peu d’intimité: une jauge à 1.000 personnes par jour, des groupes qui « descendent de scène pour aller au stand de merch et rencontrer les festivalier, signer des autographes, prendre des photos... » alors que la capacité est de 2.500 personnes /jour. La raison? « On se met dans la pire des situations, il y a un variant qui arrive… Si on peut faire plus, tant mieux, autrement, nous serons prêts« .

En tout cas, les têtes d’affiches sont belles: « Mass Hysteria, pour moi, c’était un objectif, dès la première année. Mais , c’était encore un peu tôt. Pour ce qui est de Phil Campbell, en revanche, c’est assez marrant: il s’est abonné à notre compte Instagram et je lui ai écrit pour le remercier parce que j’étais assez honoré. Il m’a répondu qu’il serait prêt à venir jouer à mon festival et demandé de contacter son agent. En fait, c’est lui qui a demandé à venir! C’est très motivant pour la suite. Mon challenge « ultime » c’est de pouvoir un jour accueillir Gojira, mais là, c’est à un autre niveau. »

Quelles sont les relations avec les riverains? « Au début, ils se méfiaient, mais maintenant, tout le monde apprécie et se respecte. On travaille beaucoup avec les commerces locaux, la boulangerie, la superette… et tout le monde y gagne ».  Et quid de l’hébergement? « On propose un bivouac sur un champs, à côté du site. A une minute à pieds... » Avec une plage horaire musicale qui s’étend de 15h à 2h, avec la mer située pas trop loin, des distillerie et caves à visiter, forcément, les relations commerciales peuvent être bonnes.

Il reste des places pour l’édition de 2020, alors à 66,6€, pour quoi se priver d’une fin d’été rock’n’roll? Toutes les infos sont ici : billetterie Festival 666.

Vous ne savez pas comment terminer vos vacances? Maintenant si!

 

HELLFEST 2022: le plus grand festival du monde?

Ça y est, c’est officiel: la rumeur circule depuis quelques jours, Hellfest Production vient de confirmer que le Hellfest 2022 se déroulera sur 2 week-ends! un total de 7 jours de festival entre le vendredi 17 et le dimanche 26 juin avec pour point d’orgue le rêve qui deviendra réalité puisque Metallica envahira Clisson! 7 jours avec 350 groues (dont très peu de doublons)

Bien sûr, certains commençaient à râler disant que Metallica devrait être programmé le premier week end pour remercier tous ceux qui n’ont pas revendu leur billets, mais le HF a trouvé une autre solution: une journée de prévente pour tous ceux encore en possession de leurs achetés en 2019. Cette prévente durera 24 heures et débutera le 6 juillet à 13h. Dès le lendemain, le solde de places sera à disposition du public également à partir de 13 heures.

Délectez-vous de l’affiche, purement monstrueuse, et faisons, ensemble, tout ce qu’il faut pour que ce soit la réalité!

Toutes les infos sur www.hellfest.fr

Un conseil pour les non campeurs: jetez-vous sur les hébergements, déjà rares…

 

HELLFEST FROM HOME revient!

Nouveau report oblige, le Hellfest a décidé de nous proposer une édition 2021 depuis la maison.

Du 17 au 20 juin, Hellfest From Hom permettra à tout un chacun d’assister à des concerts inédits, filmés sur le site du festival quelle que soit la scène. Nous pourrons ainsi assister à des prestations de groupes aussi variés que Jinjer, Shaârghot, E,fiserum, Tagada Jones, Crisix, Laura Cox, No One  Is Innocent, Black Bomb Ä (sur les mainstages) ou 7Weeks, Hangman’s Chair, Loudblast, Karras, Horskh, The Great Old Ones et d’autres sur ALtar, Temple, Valley et Warzone.

Mais ce n’est pas tout! Le Hellfest est une expérience complète et peu importe que cette année se passe depuis notre salon, l’expérience e doit rester unique. Ainsi, nous retrouverons des archives Arte concerts, des conseils culinaires avec Hell’s food et Hell’s drink , un documentaire inédit (Kingdom of muscadet) ainsi qu’une visite interactive du festival.

Pour couronner le tout, un merch exclusif vous est également proposé sur le Hellfest shop!

Toutes les infos sur le site du Hellfest

 

CONCOURS: Metal Eyes fête ses 5 ans d’existence!

CONCOURS TERMINÉ

Voici déjà 5 belles années que Metal Eyes a vu le jour. C’est en effet le 19 mars que parurent les premiers articles de ce webzine, et pas des moindres: un live report à domicile avec les dingos de 6:33 qui ouvraient pour les Orléanais de Wild Dawn, espoir montant d’alors (et connus, au delà de leur rock furieux, pour leurs chemises à carreaux) et une interview des Américains de Black Stone Cherry. Interview dont la seule consigne (c’est rare qu’on en ait…) était de ne pas aborder le sujet de la politique… Penses-tu! Trump venait d’investir la maison Blanche deux mois plus tôt, d’envahir le monde de Tweets rageurs devenus légendaires, et dans le Kentucky, on est assez… conservateur en général.

Mais, assez! là n’est pas le sujet!

Le 19 mars 2016, le monde entier, oui, rien que ça!, découvre Metal-Eyes et son diablotin d’emblème crée par l’ami Phiphi – Phucking Phiphi sur une certaine page bleue – graphiste émérite chez Damnation Creations (www.facebook.com/damnationcreations)

Seulement voilà, en pères indignes que nous sommes – oui, Phiphi, tu as aussi une part de parenté dans cette aventure – nous ne l’avons jamais baptisée, cette créature…

Alors voici: www.metal-eyes.com, avec la généreuse participation de Replica Promotion, d’Ellie Promotion et de Verycords, a décidé de remédier à cela. Il lui faut un nom!

             

C’est l’objet de ce concours anniversaire, et, pour participer, vous l’aurez deviné, il suffit d’envoyer, entre le 1er et le le 12 mars 2021 minuit, à l’adresse contact@metal-eyes.com, le nom qui vous semble le plus digne de la mascotte de Metal Eyes. Pour fêter cet évenement, nos partenaires se sont montrés particulièrement généreux, jugez en plutôt: plus de 80 cd français et étrangers promo et « définitifs » accompagnent une brouette de goodies (mug, clés usb, des cartes dédicacées, t-shirts…) sont mis en jeu et viendront récompenser 3 participants.

Pour participer, rien de plus simple: il suffit de proposer, par mail, le nom de la mascotte de Metal Eyes.

Le concours est gratuit et ouvert à toute personne résidant en France métropolitaine, sans limite d’âge. Une seule participation par adresse mail sera acceptée; inutile de faire plusieurs propositions, seule la première envoyée sera retenue.

L’objet du mail devra préciser « Concours 5 ans Metal Eyes »

Outre votre proposition de nom de baptême de la mascotte, votre mail devra impérativement comporter vos coordonnées postales complètes (prénom, nom, adresse), la mention votre taille de t-shirt (en fonction des stocks disponibles) et vos 5 groupes préférés (pour des goodies supplémentaires, également en fonction des stocks disponibles).

Le gagnant sera désigné par un comité composé de représentants différents partenaires ainsi que des concepteurs de cette mascotte (Phiphi et moi même) qui choisiront le nom le plus original ou le plus représentatif de l’esprit du webzine.

Dans le cas de plusieurs propositions identiques, le gagnant de premier rang sera désigné en fonction de la date et de l’heure réception du mail.

Le premier lot : 39 CD (promo et définitifs) français et étrangers, une clé USB promotionnelle, une photo signée de tous les membres d’un groupe allemand, un mug Metal Eyes (et, dans la limite des stocks disponible un T-shirt surprise et plus encore). Le tout généreusement offert par www.metal-eyes.comReplica Promotion, Ellie Promotion et Verycords, partenaires du concours.

En cas d’ex-aequo le premier prix sera délivré au gagnant ayant répondu le plus tôt. L’autre gagnt recevra le second lot: 29 CD (promo et définitifs), français et étrangers, une clé USB promotionnelle, une photo signée de tous les membres d’un groupe allemand e(t, dans la limite des stocks disponibles un T-shirt surprise et plus encore)

Troisième lot: 19 CD , une clé USB promotionnelle, une photo signée de tous les membres d’un groupe allemand (et, dans la limite des stocks disponible un T-shirt surprise et plus encore.)

Deux lots supplémentaires (dits « de consolation ») pourront également être attribués, comprenant chacun des CD et des goodies (en fonction des stocks disponibles).

Ces prix seront directement envoyés au domicile des gagnants, annoncés sur le site.

Vous pouvez envoyer vos propositions entre le lundi 1er mars et le vendredi 12 mars 2021 minuit à contact@metal-eyes.com, sans oublier l’objet du mail ni vos coordonnées complètes. Les gagnants des différents lots seront informés par mail et annoncés sur www.metal-eyes.com et sur la page facebook du webzine. La participation au concours implique forcément d’accepter d’être nommé sur le site et sur la page facebook du webzine. Le nom retenu sera officialisé le 19 mars 2021.

Alors, maintenant… à vos idées!

          

 

BILAN 2020

Eh bien, enfin, la voilà qui se termine, cette année 2020 que personne n’aurait un jour pensé vivre ainsi. Une année gâchée par une nature qui s’en prend même aux animaux, une nombre incroyable d’injustices et un virus invisible et meurtrier qui a remis en cause toutes nos croyances, tout ce que l’on pensait acquis: notre liberté, nos envies de nous réunir, de découvrir, de faire la fête, de nous retrouver en concerts, en festivals, ensemble…

Forcément, c’est un bilan mitigé auquel Metal-Eyes se livre aujourd’hui, en n’espérant qu’une chose: ne pas avoir à réitérer l’exercice dans les mêmes conditions.

Au rang des exercices les plus aisés,  le top 5 des concerts:

1/Sabaton (avec Apocalytica et Amaranthe) au Zénith de Paris, le 7 février 2020

2/ Slipknot (avec Behemoth) à l’Accor Arena de Paris, le 30 janvier 2020

3/DragonForce (avec Frozen Crown et Anthasia) à la Machine du Moulin Rouge de Paris, le 11 février 2020

4/ La première édition de la Firemaster Convention (avec Chris Holmes, Vulcain, ADX et d’autres) à Chateauroux, le 22 février 2020

5/ Toybloïd (avec Slurp) sur la terrasse du Trabendo de Paris, le 23 septembre 2020

 

Au rayon des albums, l’année a été riche, de nombreux groupes en profitant aussi pour peaufiner leurs productions. Alors sans classement, un bref aperçu de mes préférences de 2020:

Black Stone Cherry (The human condition) 

Diamond Head (Lightning to the nations 2020),

Iron Maiden (Nights of the dead: live in Mexico city)

Tyler Bryant and the Shakedown (Pressure) 

Bullrun (Wilderness) 

Avatar (Hunter gatherer) 

Furies (Fortune’s gate) 

Trank (The ropes) 

Def Leppard (The early years 1979-1981) 

Pearl Jam (Gigaton)

Silence Of The Abyss (Unease & unfairness)

Il nous a aussi fallu nous réinventer, nous tous qui aimons aller à la rencontre des musiciens pour les interviewer. Forcément, mars a mis à mal ce plaisir et il m’a fallu trouver d’autres repères pour continuer de discuter avec eux. Phoners, Skype… Ça ne m’a pas empêché d’en mener 10% de plus que l’an dernier. Voici un petit panel des meilleurs de ces moments, mon mini top « interviews »:

Avatar (Skype avec John Alfredsson, le 10 juillet), Trank au quasi complet (Paris, Black Dog, le 10 septembre), Silence Of The Abyss (phoner, le 29 avril. Pour une fois que je peux me moquer des Corses!), Hollywood Undead (Skype avec Johnny 3 Tears, le 15 décembre) et plein d’autres. Mais vivement qu’on retrouve le face à face!

On parle des déceptions de l’année? Non, hein…

Et je ne vais pas vous souhaiter un « bonne année », la dernière fois, ça a foiré! Alors restons simples: je vous souhaite une meilleur année, pleine de belles choses, de grands moments et de retrouvailles. Rock on!

Hommage à Martin BIRCH

Martin Birch – photo: ?

Martin Birch, un des plus importants producteurs de l’univers hard rock/metal est décédé le 9 août 2020 à l’âge de 71 ans.

Né le 27 décembre 1947 à Woking, ville située au sud ouest de Londres et aujourd’hui connue pour abriter, entre autres, les usines de l’équipe McLaren, Martin Birch grandit avec le rock, milieu dans lequel il évolue en tant qu’ingénieur du son puis producteur à part entière.

Ses premiers faits d’armes marquants sont signés avec Deep Purple. Si le mythique groupe anglais est producteur de certains de ses albums mythiques, Martin Birch est crédité en tant qu’ingénieur du son sur rien moins que Concerto for group and orchestra,  Machine Head, In rock ou Burn. Des albums qui lui permettent, à la fin des années 70, de se faire un nom et une réputation.

Ritchie Blackmore l’embarque dans ses valises lorsqu’il forme Rainbow dont il produit le premier album Ritchie Blackmore’s Rainbow en 1975, avec Ronnie James Dio au chant. Il s’occupe également des albums suivants, produisant Rising, l’immense double live On stage et le fabuleux Long live rock ‘n’ roll qui marque le départ de Dio pour Black Sabbath.

Entre temps, Martin Birch suit David Coverdale dans son projet Whitesnake dont il produit le tout premier essai, Snakebite, en 1978, avant de s’attaquer aux albums suivants. Impossible de ne pas citer les œuvres indispensables que sont Trouble ou Lovehunter, deux albums de heavy blues chaleureux qui arrivent en pleine vague punk… Mais ce sont surtout les années 80 qui vont en faire le producteur incontournable qu’il devient rapidement. Sa carrière continue, bien sûr avec Whitesnake, dont on retiendra le sublime double Live… in the heart of the city, et les albums studio Ready and willing, Come and get it, Saints and sinners ou le plus « discutable » Slide it in.

Revenons à Dio et son intégration au groupe de Tony Iommi: Martin Birch transforme, au tout début des 80’s, la bête Black Sabbath en un monstre d’efficacité avec deux albums, une fois encore, indispensables: Heaven and hell et Mob rules. Deux « petites » collaborations qui poussent Black Sabbath au panthéon du rock avant que le départ de Dio ne voit le groupe se perdre…

Comment, aussi, passer à coté de sa collaboration, sa complicité même, avec Iron Maiden? Le groupe de Steve Harris lui accorde sa confiance dès 1981 et son second album, Killers. Birch ne quittera plus les manettes du son de la vierge de fer en engendrant une palette d’hymnes du genre jusqu’au début des années 90 . Soit la période la plus créative du groupe, celle de ses classiques incontestés: The number of the beast, Piece of mind, Powerslave, Somewhere in time, Seventh son of a seventh son, No prayer for the dying (le moins bon de tous, sans doute…) et Fear of the dark, sans oublier deux live, le chef d’oeuvre Live after death et Live at Donnington. Bref, toute la première période « dickinsonnienne ». Ainsi que toute celle avec Adrian Smith…

Si la carrière de Martin Birch semble notamment marquée par ses collaborations avec des groupes anglais, d’autres lui accordent également leur confiance, à l’instar des Américains de Blue Oÿster Cult qui semblent chercher un second souffle. Le groupe fait donc appel au producteur très en vue pour son album de 1980, Cultösaurus erectus, et le rappelle pour le suivant, l’année suivante, pour Fire of unknown origin. Un univers quelque peu différent qui pourtant séduit le public.

Il collabore également avec l’ange blond, surdoué de la guitare, Michael Schenker et son MSG pour qui il produit le troisième album, Assault attack, en 82, mais ce sera là leur unique collaboration.

Martin Birch aura illuminé de son les années 80. il décide de prendre sa retraite en 1992 après avoir finalisé son travail avec Iron Maiden pour Fear of the dark. Pour eux comme pour d’autres, après son passage, plus rien ne fut comme avant. Tous les groupes qui ont collaboré avec Martin Birch ont vécu avec lui leur moments de plus grande créativité. Passer après Birch? Une tâche plus que compliquée, semble-t-il.

Merci, Martin, si tu nous as quittés, ton oeuvre, elle, sera là pour l’éternité. RIP.