P.O.D: Circles

USA,  (Mascot records, 2018)

Je ne suis pas spécialiste de POD. Alors quand je glisse ce Circles dans mon mange-disque et que retentissent les premiers sons de Rockin’ with the best, je me demande où je vais: le mélange rap metal ne me séduit guère. Mais la suite, Always southern California, est plus nuancé, chantant et flirte même avec une sorte de heavy pop séduisante sans être racoleuse. Puis POD renoue avec une sorte de rap/RnB et, bon… ça ne me parle décidément pas. Alors, oui, il y a cette version un peu trashy de On the radio qui secoue bien, et les gars se disent dotés d’un Metal heart sur Panic attack. One chanson qui n’a toutefois rien de commun avec le coeur de metal de vous savez qui… Bien sûr, il y a tout au long de ce Circles de la recherche, du travail et un vrai sens de la composition, cependant, je n’accroche pas du tout. Ce dixième album des Californiens n’est pas mon genre. En revanche, il est incontestable que les amateurs du genre vont trouver là de quoi se satisfaire, car la prod est soignée, les compositions, quels que soient mes goûts, efficaces et rentre dedans. Pas mon genre, mais bien foutu quand même…

SMASH HIT COMBO: L33T

 Smash Hit Combo, c’est qui? Formé « par accident » en 2004 en Alsace, Smash Hit Combo prend sa forme actuelle – entendez « rap metal » ou « neo metal » en 2007. SHC s’offre les moyens de ses ambitions, ouvrant pour quelques pointures hexagonales (dont Gojira) et faisant appel à Stéphane Buriez pour la production d’un album. L33T est le quatrièeme album de la formation.

L33T, ça donne quoi? La vie en grand format… L33T (que l’on peut également prononcer « LEET ») est un album particulier puisqu’il s’agit non pas d’un double album mais du même disque en versions anglaise et française. Pour atteindre le meilleur résultat possible, Smash Hit Combo fait appel à un second chanteur, anglophone, Paul se chargeant de la version française. Le résultat est une explosion de sons syncopés, une énergie explosive, et un rendu déterminé. Bien sûr, c’est sa marque de fabrique, le groupe traite principaleemnt de jeux vidéo, et les amateurs reconnaitront aisément les références que sont Rise and fall, Evil within, RPG, Die and retry ou encore Arkham asylum… Au delà de visées internationale, l’intérêt de présenter cet album en deux versions réside en un phrasé vocal radicalement différent. On remarquera cependant que Smash Hit Combo ne se limite pas ici à une simple répétition de morceaux puisque, là aussi, il y a de notables différences entre les deux disques. L’ordonnancement est différents, certaines intros réarrangées, ceci dans le but évident d’offrir le meilleur rendu possible de chaque version. L33T est un (double) puissant, qui rappelle, évidemment, le Linkin Park des débuts, Slipknot ou plus récemment Five Finger Death Punch. Même si ce n’est pas mon style de prédilection, ce quatrième album de Smash Hit Combo est une vraie grosse surprise. Un conseil, allez découvrir cette formation en live lors de la tournée française de novembre prochain!

Note: 7,5/10