DESPITE THE END: Butterfly effect

France, Metal (Ep autoproduit, 2020)

Les influences orientales, voire égyptiennes, que l’on trouve sur Despite the begining cachent à peine la réalité qui va suivre. Butterfly effect, le premier Ep des Français de Despite The End, est un disque mature de bout en bout. Le groupe récemment formé s’est attelé à la tâche de manière acharné, comme nous l’explique son guitariste Ludovic dans l’interview récemment accordée à Metal Eyes. Quand on pense qu’aucun des musicien ne se connaissait il y a quelques mois à peine, le résultat est bluffant. Le groupe nous propose un heavy rugueux et puissant, un metal qui puise dans le thrash traditionnel autant que dans le metalcore et/ou le death/black. Vartan impressionne avec sa maîtrise de différents types de chants et, sans jamais trop en faire, prouve que la rage autant que la tendresse ont leur place dans cet ensemble à la fois explosif et entraînant. Si l’on excepte intro et outro, les 5 morceaux proposés sont une carte de visite remarquable d’efficacité brute. Sans jamais perdre de vue leurs objectifs mélodiques, les Into the past, Paralyzed, Butterfly effect , We wont’t obey et The change alternent entre rythme purement heavy, speed syncopé,  tempi lourds et rageurs. Que penser de cette conclusion – Despite the end – douce mélodie à laquelle se greffe une douce voix féminine narrant un texte en arménien? Un premier essai qui sonne comme une première réussite. Quand, en plus, on connait l’engagement du groupe auprès de l’assosciation My Ouai qui s’occupe, entre autres activités, d’éveiller de jeunes handicapés à la musique, alors plus aucune raison ne devrait vous empêcher d’acheter ce disque, de soutenir Despite The End et de lui offrir un horizon de lumière.